Ca fait partie du jeu.

To All New Arrivals – Faithless Feat. Harry Collier by heq

Ca y est, maintenant c’est sûr. La prochaine étape du voyage, ce sera Bruxelles de janvier à juin. Il ne me reste que dix jours en Québéquie et j’ai l’impression que c’est passé comme un éternuement. Tu sais, un peu comme quand tu rentres dans un patelin, tu vois la pancarte, t’as pas le temps de la lire que t’en es déjà sorti…

Je me souviens des premiers jours ici, des péripéties quelque peu épico-humoristiques de la recherche d’appart’, du trouvage d’appart’, de l’été… de la découverte de la fac qui était beaucoup trop grande, de premières soirées, des rencontres géniales à l’auberge et divers concerts.

Qu’est-ce que c’est court 6 mois… T’as l’impression que c’est long parce que t’as le temps de faire beaucoup de choses différentes, de vivre des trucs dingues, te taper deux trois coups de blues. C’est comme si t’avais jamais atterri, comme une espèce d’inertie. T’as beau avoir pris des repères, des habitudes, tu te sens jamais vraiment chez toi, c’est normal, c’est pas chez toi.

Mais tu sais que tu vas partir, alors quand t’as un peu l’expérience du voyage, t’essaies de pas trop t’attacher aux endroits, parce que tu sais aussi que ça, tu vas un peu le payer au retour. T’essaies de garder le positif – remarque, c’est pas compliqué, y’a quasiment eu que ça, t’essaies aussi de pas trop te dire que t’étais à l’autre bout du monde (pas tant que ça, mais quand même) et que tu vas laisser des gens ici, des colocs, des amis rencontrés au hasard, des gens qui font partie de ton quotidien et auxquels tu t’es malgré tout pas mal attaché.

Tu te dis qu’il va falloir recommencer ailleurs, et t’as presque hâte de changer une fois de plus d’univers parce que finalement, ce que tu fuies le plus, c’est la routine. Alors tu mets tout le positif dans ta valise, t’as l’impression de l’avoir dépliée avant-hier mais ça fait partie du jeu et tu prends un autre avion. Tu passes par la case famille & copains, parce que même si t’as essayé de te convaincre que ce serait super facile de pas les voir pendant 6 mois, tu sais très bien que finalement y’a pas meilleure transition qu’un gros retour aux sources.

T’as un peu peur aussi, tu sais pas trop dans quoi tu te lances mais t’y vas quand même. Ca fait partie du jeu. T’as appris aussi que l’inconnu, c’est pas forcément l’incarnation de l’hostilité et tu t’es découvert des capacités un peu insoupçonnées jusque là (faire la vaisselle après chaque repas, ça compte?). Donc finalement, ce sera une expérience de plus, ce sera génial parce que t’as décidé que tu ferais tout pour et tu reprends l’avion.

Publicités

21 réponses à “Ca fait partie du jeu.

  1. Bon voyage!
    En espérant que ton expérience te donne le goût de revenir!
    Le Québec t’es à toujours ouvert, et ton blogue étant l’un de ceux que j’ai trouvé les plus intéressant ces dernières semaines, j’espère que tu continueras une fois en Gastonie.

    • Rohhh c’est vraiment sympa de ta part. T’inquiète pas, je sais que je reviendrais… ça fait déjà deux fois que j’y séjourne, j’ai jamais été déçu… on est bien ici.

      Bien sûr que je continuerai en Gastonie !

      🙂

  2. Rhooo, ça me rend toute chiffon pour toi, dis donc. C’est vrai que c’est passé putain de vite, j’ai l’impression d’avoir découvert ce blog hier, au moment de ton cherchage d’appart.
    Bon la Gastonie c’est chouette aussi. Bruxelles, c’est super beau et la bière n’est pas chère. Pis j’y vais souvent à Bruxelles, alors qui sait? On se mettra peut-être une murge ensemble, un de ces quatres.

    J’te bise de réconfort

    • Je déprime (presque) pas hein… Mais c’est vrai que là, ça me fout un coup de me dire qu’on est déjà mercredi et que jeudi, la semaine prochaine, je serais dans le bus pour New York à repenser à tout ça avec mon casque sur les oreilles et un peu de musique.

      Bizarrement, j’aime bien ces moments-là, tu fais un peu le bilan… tu écoutes des choses calmes avec les images qui reviennent.

      Et puis Bruxelles, c’est un peu un rêve de gosse… j’en avais envie depuis tellement longtemps. Et en plus, si tu viens dans le coin, c’est juste obligé qu’on s’en colle une en collectif, je pense même que Malice sera d’attaque 🙂

      • « Bizarrement, j’aime bien ces moments-là, tu fais un peu le bilan… tu écoutes des choses calmes avec les images qui reviennent. »

        Pour l’avoir vécu c’est exactement ça. Ça a beau être un peu triste, ça reste des grands moments de kiffance.

        Congrats man!

    • Et puis ben, félicitations aussi! Et je te conseille la stratégie de l’attente positive : plutôt que de redouter la semaine prochaine les examens, ai hâte de la murge qui suivra et du voyage à NY. Déjà éprouvé. Ca marche.

  3. Oh, ben oui. D’attaque, je sais pas si le mot est bien choisi parce que je suis pas trop guerrière, mais partante, ça oui!

    D’ici là, et malgré le Chat, je te souhaite quand même une bonne bloque pour ne pas être en pette pour tes exams lundi.

    Je t’aiderai si tu le désires à rechercher un kot avec un feu ouvert et une toffe cokotteuse. On ira guindailler et boire des pintje, jusqu’à en être bitus avec Vieux Félin.

    Bruxelles c’est assez ouvert tu verras. Normal, la Gastonie c’est tellement petit que dès que tu fais un pas tu dépasses la frontière. 🙂

  4. Toujours plus loin, vers l’infini et au delà. Ca va bien se passer, parce que je sais pas, mais je le sens bien là.

    Et Bruxelles est une pure ville. Ca fait partie des trois endroits, avec Londres et Strasbourg, où je me sens totalement chez moi.

  5. Hey Henri,
    J’ai pas l’habitude de commenter sur ton blog, que je suis pourtant, comme Vieux Félin, depuis ta recherche d’appart’ mais là j’ai envie de dire j’avais pas trop le choix.
    Je me retrouve pas mal dans ton post d’aujourd’hui. Cela fait trois ans que, pour mes études, je change tous les 6 mois de ville voir de pays. Et pour moi aussi à partir du premier février c’est Bruxelles the next step! Alors bon la Québéquie c’est super cool mais Bruxelles y’a le Délirium café avec sa carte qui ressemble à une Bible avec ses quelques 2000 sortes de bières et ça c’est un peu comme dans un rêve! [Désolée pour le message publicitaire intempestif]
    Bon courage pour tes derniers jours transatlantiques.
    Bisettes

    • T’as bien raison de publiciter intempestivement!
      Et la carte-bible, c’est juste un argument à part entière pour y aller quoi… 🙂

      Je te dis pas bienvenue puisque visiblement tu lis depuis longtemps, mais sympa que tu aies commenté!

  6. J’y pense, en étant à Montréal, t’as été chez schwartz’s?
    Parce que si t’aime la viande fumé, c’est la plus réputé au monde, la plus authentique. En fait, je connais des gens qui ne mange que cette viande fumée là.
    Le resto est sur Saint-Laurent, avec sa belle pancarte orange et blanche tiré des années trentes on peut pas confondre la boucherie hébraïque (autre nom) avec quoi que ce soit.
    Facque si tu n’y es pas allé, je te le conseillerais, à moins que tu sois végétarien… ça serait un non-sens…

    J’espère aussi que tu après avoir fait ton bilan sur ton expérience tu vas rapporté le tout sur ton blogue. J’ai hate de savoir ce que mon peuple et mon pays marque le plus chez quelqu’un d’ailleurs.

    • J’y ai pas été non, mais je suis pas ultra fan de la smoked-meat…

      Pour le bilan, je sais pas si c’est vraiment retranscriptible par écrit tu sais, je sais pas si j’ai envie de le faire non plus. Ca fait partie des trucs que j’aime bien garder pour moi. Je pense que si tu lis les futurs posts, tu comprendras un peu!

  7. Enfin, je veux pas te mettre la pression, Elite de ma Nation, mais si tu crois qu’on va te laisser pérégriner sans poster, tu te trompes lourdement: on sait où tu travailles et on connaît ta maman maintenant :).

    Et puis faudra aussi t’arrêter sur Paname, parce que Bruxelle c’est mignon (enfin selon Dick Annegarn, moi perso, ça me fout les boules), mais les mines de Paris…

    • T’inquiète… comme le dit Chul’, vers l’infini et l’au-delà, je ne m’arrêterai jamais mouahahaha…

      Et l’arrêtage sur Paname est prévu en janvier, je sais pas encore quand.

      Et j’adore Dick Annegarn, alors t’arrêtes sinon je vais le dire à ma mère.

  8. Hi Henri, je viens de me rappeler le titre de ton blog. Il était temps!
    Je suis d’origine féminine, j’ai passé avec grâce le demi siècle et entre autre je sais gâcher le ciment pour mon mari, poseur de parpaings au soleil.
    Je suis, je suis…………?
    Biz

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s