Parce que parfois, il faut faire des transitions.

Juste parce quand c’est ta dernière nuit à Montréal, et que tu essaies de résumer 6 mois en un instant… En te disant pour la douzième fois que tout ça, c’est passé beaucoup trop vite.

Alors tu écoutes Thomas Dybdahl, en te disant que c’est maintenant que tu tournes la page.

One day you’ll dance for me, NYC by Thomas Dybdahl by heq

Publicités

6 réponses à “Parce que parfois, il faut faire des transitions.

  1. Il a vraiment une belle voie…
    J’écoute ta musique… et j’ai parfois l’impression que tu dois voir ta vie comme un film, avec des musiques d’ambiance comme celle-ci…
    Sinon, ça doit être mon 50e commentaire à cet égard, mais bonne chance l’autre bord de l’Atlantique…

    • Je pourrais sûrement faire ma vie en musique ouai.

      Merci à toi, dans tous les cas, c’est très sympa et j’ai passé de très bons moments sur tes terres 🙂

  2. bouarfgueudeufuef !
    6 mois ou une seconde c’est pareil, même pas le temps de dire ouf la page est tournée ! Heureusement que les souvenirs resteront toujours… Pfff ça me déprime tout ça, je vais regarder un épisode de south park pour me remonter le moral tiens ! 😛
    Bon vent mon coloc ! Plein de belles choses t’attendent à Bruxelles et partout où tu iras !
    Ciao !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s