Arriver à New York en vie: check.

Tadaaa ! Bon, je suis bien arrivé. Vivant et tout ça. Même si j’ai quand même eu quelques frayeurs. D’habitude, j’ai pas trop de problème avec les voyages en bus, mais c’est pas non plus ce que je kiffe le plus au monde tu vois. Après avoir écouté les récits épiques de mes potes sur le voyage en bus Montréal-New York, les douaniers américains, le stop à Albany, je me suis armé de mon courage et de Valise-de-la-Mort.

On m’avait prévenu d’arriver 1h avant à la gare routière de Montréal (merci Sandrine), conseil que j’ai suivi, même si en arrivant, y’avait déjà un bon gros line-up des familles… y’avait quelque chose comme 200 personnes devant moi, toutes sensées partir pour NYC avant minuit. Sinon, c’est pas drôle.

Bizarrement l’attente s’est bien passée, et ça a été plutôt vite. Donc montage dans le bus, je te passe le premier épisode de hurlage des agents de sécurité montréalais qui veulent savoir si tu trimbales une bombe atomique ou une cave à vin dans ton bagage à main. Là, petite désillusion. Tu te souviens, on m’avait promis le Wi-Fi qui tue, mais le problème, c’est que je pense que j’ai eu le droit à la version cheap du bus (because vraisemblablement trop de monde à acheminer). Bref, tu excuseras donc le non-live-blogging imprévu.

Y’avait donc deux arrêts de prévu, un à la frontière américaine à une heure de bus, et un autre dans une charmante bourgade plantée au milieu de nulle part genre-t’as-jamais-rien-vu-d’aussi-seul-au-milieu-de-la-campagne. Premier arrêt à la douane, je descends avec mon passeport après qu’on se soit tous fait hurler dessus par un douanier qui avait un gros complexe de supériorité (il paraîtrait que c’est normal et que c’est pour t’impressionner…). J’arrive au guichet, interrogatoire en règle sur ma marque de caleçon et mes céréales préférés au petit-déj’, mes différentes non-arrestations civiles et ma non-couverture identitaire internationale. Normal. Tout se passe bien, remontage dans le bus.

Tentative de dodo. Tentative ouai, parce que quand t’es placé à environ 1m des chiottes du bus, dormir, tu oublies. Pas l’odeur hein, juste les allers-retour permanents. Il est 4h30 du mat’, coma quasi total jusqu’à arrêt du bus. J’arrivai à Albany en pensant changer de bus. Et bah même pas, je suis resté dans le même calé au chaud.

Alors pour Albany, c’est simple, tu imagines du vide. Bah c’est pareil. C’est tout.

Je fais un semblant de dodo jusqu’à 7h30 du mat’, en gros jusqu’à l’arrivée à la gare sur Time Square. Et là, t’es juste un gamin qui va à Eurosdisney pour la première fois. C’est un truc de malade, t’as les butterflies dans le stomach et tout ça hein. Je te ferais suivre des photos, tu verras.

Prochain épisode NY-ais sous peu. Pour le moment, faut que je mange, sinon je clamse.

Publicités

6 réponses à “Arriver à New York en vie: check.

  1. Murf! Elite de ma Nation! J’étais si totalement en pleine admiration du Canada rapport au bus en full wi-fi.
    #déception!
    Mais finalement, ça ressemble au souvenir (assez hardcore quand même) d’un Paris-Berlin en bus quand j’étais étudiant.
    Enjoy! (btw, comme promis, je te dédicace mon guacamole de la muerte)

  2. Pingback: Les 4 saisons sauce Frites/Guiness. « Route de nuit…·

  3. Salut a toi, Ô Henry

    Je tenais a te remercier pour la creation de ce blog. Car dans mon bureau, donnant certes sur la celebre Nevski prospect Peterbougeoise, a part decrocher le telephone (souvent suivit d’un TRANFER 213 ou d’un raccrochage au nez pour cause de non-comprehension), et remplir des tableaux, eh bien je ne fais pas grand chose.
    Donc merci d’avoir ecrit tous ces articles, souvent hilarant, contant ton quotidien, ma foi souvent epique.

    Puisses-tu continuer a nous relater tes aventures, et ainsi m’aider a ne pas sombrer dans une profonde depression.

    Юля

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s