A concrete jungle made of…

Bon Alicia Keys avait raison hein. New York, c’est un truc de malade. J’ai jamais ressenti cette sensation aussi prenante de liberté, pas juste une sensation psychologique hein, une sensation physique aussi. Comme une petite décharge d’adrénaline permanente, tu sais, l’éveil constant. Y’en a qui disent que ça s’appelle l’émerveillement, je pense qu’il y a un peu de ça.

J’ai eu beaucoup de chance parce qu’il a fait vraiment super beau hier, et moins froid qu’à Montréal, donc finalement on s’y retrouve. Je m’attendais à ce que le métro soit beaucoup plus galère que ça (cliché américain quand tu nous tiens hein…), c’est super simple et bizarrement (cliché moisi aussi), les rames sont plutôt pas mal propres. Après m’être posé à l’auberge (qui entre nous soit dit, est carrément la meilleure dans laquelle j’ai jamais été de toute ma vie en n’entier), j’ai repris le métro et je suis allé « visiter » Times Square

Et Times Square, quand il fait beau, bah, c’est beau. C’est pas beau comme un paysage, c’est beau comme un truc vraiment impressionnant. Un truc qui te coupe le souffle. J’ai jamais eu l’impression d’être aussi petit devant un immeuble. Tu lèves la tête, tu vois pas le bout… Au delà du demi milliard de pub différentes que l’on t’inflige sur écrans numériques en 15 par 20, il y a vraiment une architecture autour de Times Square. Le style new-yorkais, c’est un peu tout ce que j’aime en matière d’archi. Du verre, de l’alu, de l’acier et à côté de ça, de la vraie pierre sculptée avec une certaine forme de raffinement. Une espèce de charme complètement irrésistible. Faut le voir. J’ai jamais trouvé ça oppressant et j’ai même trouvé une certaine gueule à la disposition des pubs entre elle, à la façon dont elles sont placées les unes à côté ou sur les autres… Tout s’imbrique, comme un légo géant.

Tu te sens petit, super petit, mais qu’est-ce que tu te sens bien aussi. Tu sors ta carte de la ville parce que t’es un peu paumé, y’a 3 personnes qui te sautent dessus pour te proposer un coup de main. Les new-yorkais que j’ai croisé à Bryant Park quand j’ai shoppingé pour Noël ont tous été vraiment super sympa, limite chaleureux (et pourtant, ils ne vendaient rien pour la plupart). On s’attend pas à ce genre de réactions dans une ville qui soit aussi peu à taille humaine. C’est peut-être le propre de cette ville. Au milieu des buildings immenses, on retrouve des espaces de verdure bourrés de charme, avec des bancs tous simples et des décos de Noël, parce qu’on est en plein dedans.

L’autre truc hallucinant, c’est le nombre de flics. Y’a que ça. À chaque coin de rue. Donc niveau safe-itude, j’ai l’impression que ça va. Même que la police, elle brille sa race sur Times Square, comme à peu près tout ce qu’il y a dans le coin de toute façon. Ca brille, ça clignote, ça flash… Si t’as peur du noir, y’a pas photo, plante une tente (chauffée) et viens vivre là hein. Je pense qu’il ne fait jamais vraiment nuit sur Times Square.

Je disais que j’ai eu beaucoup de chance parce qu’il avait fait beau. Oui, parce qu’il a neigé toute la journée version « pareil qu’à Montréal », donc en mode simili tempête. Je me suis donc dit que j’allais aller passer l’après-midi au MoMA comme j’avais prévu de le faire un de ces jours. J’y suis donc allé, et j’ai demandé quelques infos à une dame qui avait l’air d’y bosser (sur les tarifs étudiants, les expos etc.), je me suis retrouvé à discuter pendant 20 minutes avec elle, super curieuse de savoir ce que je venais faire ici, ce que j’étudiais (pourtant je pensais pas être franchement le seul étudiant qu’elle avait vu de la journée hein), si je voulais certains bons plans, des endroits à ne pas manquer, des itinéraires… Super sympa, et elle m’a bien aidé en plus.Pour le MoMA, je voulais aller voir l’expo temporaire qu’il y avait sur Tim Burton, mais tout était déjà complet: ÉCHEC CUISANT… mais je me suis dit que j’y étais donc que j’y restais hein.

Et bah franchement, même si au début, quand tu passes par les dessins, t’as un peu l’impression qu’on se fout de ta gueule, le reste est juste hallucinant. De Bellmer à Duchamp, en passant par Gauguin, Picasso, Braque, Kahlo, Van Gogh, Matisse, Warhol, Kokoshka, Chagall, Modigliani… C’est vraiment bien mis en valeur et bizarrement, pour un samedi après-midi, j’ai eu l’impression qu’y avait pas trop de monde. Donc j’ai profité un max… Le musée en lui-même est un méga labyrinthe… une salle débouche toujours sur une autre, t’as l’impression que ça va juste jamais s’arrêter.

J’y suis resté un bon bout de temps et quand je suis ressorti, il neigeait et il faisait nuit. J’avais vu que le Rockefeller Centre était pas loin, je me suis dit que j’allais aller y faire un tour. Méga-grave erreur de sa race. Ils venaient visiblement d’installer la patinoire, il y avait donc sûrement pas moins de 400 personnes qui attendaient en cercle, sous la neige. Inutile de te dire que rien n’avançait et que j’ai cru que j’allais passer la nuit là.

Bilan de la journée: j’ai plus une seule once d’énergie dans le dedans de moi-même, parce que cette ville te vampirise littéralement. Mais j’en ai pris plein les yeux, et ça franchement… c’est hyper bon.

PS: si tu veux voir les photos, c’est et là aussi.

Publicités

9 réponses à “A concrete jungle made of…

  1. Merci pour les photos. Et pour le récit enthousiaste. Mais maintenant, j’en fais quoi des litres de bave qui coulent de ma bouche?

  2. rhhha ca y est tu m’as donné envie d’y retourner!!
    c’est quoi le nom de cette super auberge de jeunesse?

    Profite-z-en bien!!

  3. La description, les photos… j’ai l’impression d’y être encore. Tu verras, au retour, New York te manquera comme si tu avais laissé un amour outre Atlantique.
    Merci pour le partage !

  4. Ouai je suis désolé les enfants hein…
    Mais je veux même pas penser ce que ça va être demain dans l’avion (si il est pas annulé, priez pour moi)…

  5. Ca fait plaisir d’avoir de tes nouvelles ! Et d’avoir un avant-goût de New York (j’y serai dans un peu plus de deux semaines, j’espère qu’il fera aussi beau que sur tes photos, ça fait envie !)

    • En principe il fera beau! Mais j’ai eu tous les temps en 3 jours – ultra beau, tempête de neige et pluie – donc bon… évitons les pronostics.

      Par contre, prépare toi bien, il fait vraiment fraichement froid!

      🙂

  6. Tu m’as foutu un de ces coups de blues là Henri… Je suis allée à NYC en mai dernier, plus le temps passe plus c’est douloureux. Tu en parles très bien en tout cas.
    J’espère y retourner au second semestre, puisque je serai pas loin, à Montréal !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s