« The best things come from nowhere. »

Bon, je suis désolé pour le silence, mais y’avait les fêtes et tout ça.

Y’avait aussi le retour moisi en France qui me reste un peu travers de la gorge because les problèmes de valise, les connards à l’aéroport etc. J’épiloguerais pas sur les fêtes de familles, même si cette fois-ci, elles avaient un goût de j’en-reprendrais-bien-un-peu parce que mine de rien, la Québéquie, bah c’est loin hein. Et que mine de rien, ça fait quand même plaisir de voir les gens.

Je te raconterai bien mon dernier jour à New York, mais là pour le coup, le goût est un peu amer parce que j’y serais bien resté plus longtemps. Tout le monde avait raison, c’est quand on quitte New York qu’elle nous manque le plus. J’y suis resté que 4 jours, j’ai vécu ça à 100 à l’heure, mais qu’est-ce que c’était bon. Je vais quand même te faire un petit résumé de la dernière étape.

Juste parce que j’adore cette chanson, juste parce que le texte est génial, juste parce que le rythme correspond tellement à la façon dont j’ai vécu ces putains de moments: le groupe s’appelle Guillemots, et la chanson Made up Lovesong.

Il avait neigé toute la nuit. J’étais parti pour aller au Metropolitan Museum tôt dans la matinée, histoire d’éviter la plâtrée de touristes qui allait certainement se pointer sur les coups de 14h. Je suis descendu au coin de la 5ème avenue et de la 59ème, juste au sud-est de Central Park. J’ai sorti ma tête de la bouche de métro et j’ai vu ce joli spectacle des parents et des enfants qui allaient faire de la luge sur les petites pentes enneigées, armés de glacières, luges et appareils photos, pour profiter de la première « vraie » neige. Inutile de te dire que j’ai saisi l’opportunité. Je décidai donc d’aller moi aussi me balader dans le parc et que le Met pouvait bien attendre un peu.

Après avoir marché pendant presque deux heures, je me suis dit qu’il fallait que je trouve un endroit ou manger un morceau avant d’aller au Met (il était déjà midi). J’ai mis une bonne demi-heure avant de trouver un MacDo (ce qui, non loin de la 5ème avenue, est une prouesse en soi) et je me suis mis en direction du Met. Et là, émerveillement, fascination, intrigue etc. Ce musée est juste génial. C’est simple, tout est dedans. Tout. De l’art moderne aux peintures du 18ème, de la marqueterie européenne aux vases gréco-latins, de l’art sino-japonais aux bijoux précolombiens… un truc incroyable.

Mais, ce que j’ai surtout adoré, c’est la salle entière qu’ils ont consacré à un de mes peintres préférés. Il s’appelle Camille Corot. Bref, je suis ressorti du musée, complètement scotché, et aussi complètement crevé.

Mais j’avais appris la veille que Gilles Klein (dont je t’avais déjà parlé ici) avait quelques souvenirs de lui avec sa puce et le reste de la famille non loin de Central Park, alors je suis allé faire quelques photos pour pouvoir lui envoyer. J’achevai donc mon séjour à New York sur une touche un peu émouvante avec l’impression d’avoir fait aussi une ou deux bricoles utiles ici.

La boucle était bouclée, là c’était vraiment la fin, pour de la vraie comme dirait Diego. La fin de presque 6 mois complètement hors du temps, comme une grosse parenthèse qui allait encore en durer 6 de plus. Puisque ça y est, je vais déjà pas tarder à partir en Belgique, stage commençant le 4 janvier. Ce qui veut dire : re-recherchage d’appart’, re-changeage de ville, re-changeage de repères, re-changeage de gens. Mais finalement, c’est pas mal. J’attends d’aller à Bruxelles depuis longtemps. C’est bizarre de repasser par les mêmes impressions qu’il y a 6 mois, avec 6 mois de recul en plus.

J’ai jamais autant grandi que ces 6 derniers mois, j’ai jamais autant appris sur moi, peut-être aussi sur les gens que ces 6 derniers mois, alors juste pour le principe, je voudrais vous remercier vous, lecteurs (t’inquiète hein, je vais continuer à te tutoyer mais là je m’adresse à vous, vu que t’es plusieurs), pour être à peu près 500 à me lire tous les jours, à commenter, à apprécier la musique que je poste, à vous marrer à mes vannes moisies, à souvent me dire (et j’y crois pas un brin) que j’écris bien et que je devrais en faire mon taf. Je vous remercie aussi, les gens que j’ai rencontré là-bas, que ce soit Jim F., mes colocs et les grenoblois, Janik, ma lointaine cousine Alex et son adorable maman, Patrick… Merci à vous d’avoir fait de ce séjour un moment franchement inoubliable.

Merci à tous de votre fidélité, et on remet ça en Belgique dans pas longtemps (d’ailleurs, si vous avez des idées de nom de blog, pour remplacer celui-ci, devenu un peu obsolète…n’hésitez-pas).

Bien à Vous,

Publicités

14 réponses à “« The best things come from nowhere. »

  1. Bin, Henri en Gastonie, me semblait évident…
    Heureux de voir que le jetlag continue, et que on est au moins deux bougres devant nos ordis à 3h du mat…

  2. Courage pour tous ces changements Henri, et merci pour ces impressions de New York qui mettent vraiment l’eau à la bouche !
    Bruxelles c’est vachement sympa, les gens sont adorables, j’y vais souvent, je suis sûre que tu seras super bien là bas !

    • j’ai hâte…
      je vais essayer de faire un saut à Paris avant de partir quand même, mais ça va être compliqué. Même si j’ai 12 caisses de choses à faire là-bas.

  3. pour choisir un nom de blog, t’as qu’à organiser un sondage! faut pas rester sur un échec mon ptit Henri.
    sinon je propose: la friterie québécoise(j’ai appris l’existence du mot « friterie » hier, grâce à ma belle-doche bruxelloise. il paraîtrait même qu’ils y font les frites à base de graisse de porc. le pied intégral.)

    p.d. au fait j’ai été très touchée par ta cacedédi new-yorkaise!
    mucha suerte pour la suite!

    • Coupine, les sondages ça marche jamais. Les gens votent pas parce que ce sont des gros gros flemmards. J’ai déjà testé dans le pré-dernier épisode de CTLP…

      Frites à base de graisse de porc? j’ai tout vomi mon Noël là, merci bien hein.

      La cace-dédi NYC était obliged, quand j’ai vu ça. Je me suis dit que ce serait sacrilègesque de pas prendre la photo.

  4. Je suis bien content que tu a aimer New York et que ta pu passer Noel avec ta famille. C’etait un vrai honor de t’avoir rencontrer. J’ai appris beaucoup durant les trois heures qu’ons a passer a converser ensemble. Tu est un jeune homme tres sympathique et tres intelligent. Tu vie la vie que j’ai toujours rever de vivre..peut-etre un jour..?..ons sait jamais..meme a mon age c’est jamais tros tard…Good luck, my friend in your studies and all your future endeavors…until we meet again in Montreal, Quebec…take care..

  5. Merci! 🙂
    Je suis heureuse que nos chemins se sont croisés… il y a déjà quelques années et finalment de cette rencontre. Que ce soit en se calvardant ou en conversant, c’est un plaisir de discuter avec toi des différents aspects de la vie. Une rencontre très enrichissante et je nous souhaite de se recroiser bientôt à Montreal ou en Europe.
    J’en profite pour te souhaiter un Joyeux Noël(paysage de neige) à toi et ta famille ainsi qu’une Bonne Année 2010 de bonheur, d’amour et abondance! Amuse-toi à Bruxelles!

    Prends soin de toi! Gros hug!
    @+ xxx

    • Un Joyeux Noël en retard à toi, merci encore pour cette soirée géniale.
      On va se refaire ça un de ces « jours », l’année prochaine ou… on verra bien!

      Prends soin de toi,
      xx

  6. Peu importe le nom que portera ce blog, du moment qu’il perdure !
    Quant à New York… ça fait mal, hein ?
    Après, tu te sentiras concerné par tout ce qui parle de NY, tu partiras à la chasse aux promos sur les séjours, tu t’inscriras à des groupes idiots sur FB parce qu’ils comportent le nom de NY, tu regarderas avec tendresse la moindre comédie romantique parce qu’elle se passe là-bas, etc.
    Le pire c’est que je n’exagère même pas.

    • NYC ça fait hyper mal ouai, je confirme.
      Les comédies romantiques, y’a environ 0 risque quand même. Mais bon…
      Qu’est-ce que c’était bon.

  7. Pingback: Les 4 saisons sauce Frites/Guiness. « Route de nuit…·

  8. Pingback: La théorie des échéances. « Route de nuit…·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s