Musicaments – Ordonnance n°2

On continue dans la liste des musicaments, avec des choses peut-être un peu moins joyeuses, quoique, qui m’éclatent tout autant. Je suis un peu ovniesque dans ces cas-là et j’ai souvent entendu de la part de mes potes des trucs du genre : « Comment tu peux écouter Patrick Watson et pas te coller une balle après? ». Bah non, moi ça me file pas d’envie de me pendre, ça m’apaise. Un vrai musicament, c’est un truc qui te calme, qui te détend, qui te fout un peu les jambes en coton. Aussi.

One Time We Lived – Moby

Bon je suis complètement accro à sa musique, c’est un secret pour personne. Je trouve que ce type dégage un truc tellement simple et tellement honnête. J’aime sa musique parce qu’elle prend aux tripes, j’ai pas besoin de faire d’effort pour comprendre ce qu’il veut faire et où il veut en venir. Ca fait des trucs dans mon estomac, enfin bref. J’aime.

The Great Escape – Patrick Watson

Ce type me fout sur les genoux. Il a une voix que je trouve incroyable, un piano duquel il tire des choses qui me scotchent. C’est un peu l’archétype de l’artiste réalisé pour moi. Il a travaillé avec le Cinematic Orchestra de Londres, monté un groupe de folk, il dessine ses propres clips. Et il fait ça bien. Il a un univers graphique qui me parle terriblement, poétique, simple, naïf, surréaliste. J’aime terriblement.

Après l’orage – Peppermoon

Bon là, je suis pas du tout objectif. Ce sont mes amis, le monsieur au piano m’a un peu appris à écrire, le monsieur à la guitare a composé notre première chanson. J’aime cet univers. Peppermoon, c’est un peu mon « bright side » en musique. Le clip est juste génial, et les textes de Pierre me parlent pas mal en général.

You’ve Got the Love – Florence + the Machine

J’ai découvert ça y’a 10 jours, je suis complètement accro. C’est british comme j’aime, c’est fou comme j’aime. Ses clips sont Marie-Antoinettesque à souhait. En live, c’est juste une tuerie. J’ai acheté une Deluxe Edition sur iTunes de son album Lungs, y’a 22 titres pour 10 euros. Franchement, ruez-vous dessus. À la fin d’une grosse journée de taf, ça vide la tête, d’une force.

One day you’ll dance for me, NYC by Thomas Dybdahl by heq

On Day You’ll Dance for Me, New York City – Thomas Dybdahl

Vénération totale devant ce chef d’oeuvre. L’intro au saxo est à tomber par terre et la zénitude qui se dégage de ce morceau me laisse sans-voix à chaque fois. Le texte est joli comme il faut, les images sont superbes. Et puis, New York, on s’y croit. Je te laisse déguster.

Publicités

5 réponses à “Musicaments – Ordonnance n°2

  1. Bon Watson et Moby, c’est comme une évidence.
    Florence + the machine, je découvre et comme toujours chez toi, je ne suis pas déçue.
    Merci!

    • Si tu as l’occasion, les 22 titres de Florence + the Machine sur iTunes, y’en a pas un seul de dégueulasse.
      Je te recommande notamment Rabbit Heart, Dog Days Are Gone, Bird song, Howl etc.

  2. J’ai un peu de retard dans le regardage des vidéos, mais je reviens faire des commentaires bientôt.

    Merci pour la joulie musique qui font remonter les souvenirs du fin fond de ma cervelle de pinson.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s