Dans le tiroir des schizophrénies ordinaires.

Y’a deux trois jours, je suis tombé sur cette vidéo. Je crois que c’était une suggestion YouTube où un lien de Diego, enfin bref. Cette vidéo m’a foutu les poils comme il faut, alors j’ai cherché un peu plus et je suis tombé sur le blog de cette chorale de gamins de New York, je crois.

Ici avec Tori Amos, ils en font du chemin.

Guidés par leur instit’ qui s’appelle « Monsieur B. », ils enregistrent des reprises de morceaux aussi riches que variés, allant de Tori Amos à Phoenix, de Dylan à U2 en passant par Coldplay et Faithless. Cette chorale m’a particulièrement scotché parce que c’est l’archétype parfait de ce pourquoi la musique est faite, à mon sens. Ce sont des gamins qui doivent avoir entre 9 et 13 ans, qui vont à l’école comme tout le monde, qui viennent de partout, et qui s’éclatent en chantant. On sent franchement qu’ils adorent ça, chanter et partager. Tout le monde apporte son brin de voix, une touche de candeur et de naïveté qui donne encore plus de force aux messages de certains morceaux. On ne triche pas quand on est gamin, on va droit au but, on fait les choses comme on les ressent. C’est cette spontanéité qui fait du bien dans la musique et qui peut souvent manquer.

En regardant les vidéos une par une, on s’aperçoit que c’est vraiment une petite communauté, dans laquelle tout le monde fait sa place en chantant. En plus d’avoir une organisation quasi-professionnelle, chacun se respecte, chacun écoute l’autre – parce que pour arriver à ce type résultat, il le faut. Ils doivent sûrement se moquer un peu les uns des autres comme on le fait à l’école quand on a cet âge-là, mais je sais pas, y’a une espèce de fraîcheur et d’honnêteté qui se dégage de tout ça. La musique force le respect. J’aime bien ce qui ressort de ça parce qu’à l’âge qu’ils ont, ils en garderont forcément une trace, ils auront sûrement plaisir à se rappeler de ça et grandiront en laissant ce genre de bagages, posés en arrière-plan. La solidarité, le respect de l’Autre, l’écoute, l’apprentissage… Je me plais à croire qu’ils conserveront ça dans un coin de leur tête et qu’ils en feront quelque chose.

C’est ce que j’aime avec la musique. Parce que la musique, c’est le partage. C’est faire quelque chose ensemble. Alors après, le partage prend plein de formes différentes, mais dans tous les cas il y a cette espèce d’échange, de connexion, de relation qui s’établit entre des gens. Et puis après, la musique, on en fait ce qu’on en veut. On se soigne, on se file des coups de pieds au cul, on se vide la tête, on voyage aussi – à ranger dans le même tiroir que les schizophrénies ordinaires. De celle qui sont quotidiennes, qui enrichissent tous les instants et construisent des souvenirs.

Voilà, voilà, c’était le billet ultra-consensuel et pas original de la semaine, je ferai mieux la prochaine fois.

Publicités

16 réponses à “Dans le tiroir des schizophrénies ordinaires.

  1. La photo de l’entête de ton blog est assez sublime: à gauche « voir clair c’est déjà avancer » et à droite Lady Godiva. Tout est dit dans cette perspective…

  2. we are the world, we are the children.

    sinon la 1ère video a eu le même effet sur mes poils que sur les tiens je crois.

  3. Consensuel, consensuel, je trouve que tu es bien peu indulgent avec toi-même. C’est moins évident de parler des choses qui font plez’ que de celles qui débectent, et tu t’en sors fort bien. Bonjour, et merci!

  4. oui elle est connue sur internet cette chorale. Je connaissais pas cette vidéo mais j’ai vu leur reprise de coldplay « when i ruled the world ». Ils doivent avoir bcp travaillé pour arriver à chanter tous d’une même voix comme ça. Leur prof a l’air super aussi !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s