Allez monte, on s’en va.

Comme tu peux le voir, tout à changé ici. Alors déjà, t’inquiète pas – ça ne changera plus avant un bout de temps. Ça y est, je suis stabilisé là. Ça faisait un petit bout de temps que j’en avais marre de ce « Henri en Belgie » qui faisait très blog de voyage. Et ce qui me gène avec « le voyage », c’est que ça suppose un retour, donc une fin. Or, j’ai pas du tout l’intention de m’arrêter dans trois mois, quand je serai rentré en France.

Ok, j’ai voyagé, effectivement. Mais je pense que tu l’as compris, ce blog prend une autre tournure depuis que je suis rentré de Montréal. Est-ce parce que je suis plus près de chez moi ? Est-ce parce que je travaille et que j’ai moins de temps pour écrire ? Je ne sais pas, c’est le cours des choses. Toujours est-il que j’ai décidé de faire de ce blog ce que je veux qu’il soit. Je veux continuer à vous parler de musique, de bouquins. Je veux aussi continuer à essayer de vous faire rire un brin. Bien sûr. Mais dans un cadre différent. Un vrai cadre stable, un truc qui puisse durer, pas un truc qui soit destiné à finir. J’espère donc que vous continuerez de vous plaire ici autant que je prends plaisir à aménager et à entretenir cet espace.

Je l’ai appelé « Route de Nuit… » parce que…

L’image me plait bien. J’ai toujours aimé rouler de nuit, quand il n’y a personne – comme si je profitais d’une espèce d’exclusivité, comme si il y avait aussi un peu de transgression – comme une envie d’user le jour jusqu’au bout. Et puis j’écris de plus en plus le soir, ça se ressent forcément dans le propos et dans le contenu de ce blog dernièrement. Et ça, je veux vraiment en tenir compte. Parce que je me mets à ta place, y’a beaucoup de mes billets qui doivent pas être trop lisibles le matin, ne serait-ce que par les morceaux que je propose – je comprends qu’on n’ait pas franchement besoin d’entendre du Patrick Watson, avant d’aller au boulot. Le matin, on est speed et on a le temps de rien. Je préfère écrire pour le soir, quand la journée se finit, quand on a le temps de respirer un peu plus, quand on est peut-être plus prompt à prendre un peu de temps. Et puis j’aime bien l’image de la route, du chemin, du voyage, de l’étape, du trajet. J’aime bien cet amalgame entre la nuit et la route, le fait d’avancer alors que tout le monde dort.

Enfin remarque, on verra bien. De toute façon, ce que je sais, c’est que je suis très content de ce nouvel endroit. Je voudrais donc que tu remercies Ripit00 pour la bannière absolument géniale qu’il a accepté de dessiner et le temps qu’il a passé sur les petites modif chiantes que je lui demandais.

J’espère que vous serez nombreux à venir ici et que vous vous plairez dans la voiture, un peu comme avant – mais en mieux.

Publicités

23 réponses à “Allez monte, on s’en va.

  1. Je m’inscris en faux!! Patrick Watson c’est à toute heure du jour et de la nuit!!!

    C’est achement bien, chez toi! Tiens je m’installe, fais péter un mojito 🙂

    • Non mais je suis complètement d’accord avec toi, mais j’ai déjà reçu des menaces. Quand même, To Build a Home a 8h du mat’, non, même moi, je peux pas démarrer une journée avec ça.
      Installe toi, le mojito, on verra plus tard, pas au volant.

  2. C’est un bus qu’il va te falloir pour emmener tout ce beau monde !
    J’aime bien chez toi, et j’aime aussi rouler la nuit, mais je te l’avais déjà dit.

  3. « Route de Nuit », mais c’est tellement ça… Bien vu.

    Sinon, c’est vraiment très très bien cet extrait du dernier Bonobo t’as vu ? Quand je vous dis qu’Andreya Triana aune des voix les plus sensuelles que j’ai entendu…

  4. Le contenant devait être à la hauteur du contenu. C’est fait. Maintenant, Les Connards vont peut être changer leur lien vers ton blog! Sans être passer par la case Belgique! Moi, je fais ça ce soir.

    • Oh bah ça, c’est gentil tiens.
      Et si, les connards étaient passés par la case Belgique. Donc je pense que dans un mois et demi, leur blogroll sera d’actu.
      Mais bon, c’est de ma faute aussi hein.

  5. J’lai déjà dit ailleurs, mais c’est iouli. On est bien entourés, quand même, avec tous ces gens qui nous designent des bannières rien que pour nous hein ?

  6. Pour moi aussi, la route la nuit c’est une émotion spéciale, en même temps fixe et mobile, sereine et tendue, isolée et partagée, heureuse et lasse. Ca me fais bien plaisir que tu en fasses quelque chose.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s