Lizzy, Marques, Raimundo et les autres…

À l’heure où les maisons de disques produisent du Christophe Maé en veux-tu (ou pas) en voilà (quand même), du Judith Godrèche (oui, c’est sa vraie voix) ou du Emmanuelle Seigner (ici dans une imitation moisie de Feist en mode « j-ai-écrit-mon-texte-toute-seule-comme-une-grande-et-j-aurais-peut-être-pas-du »), je me dit qu’on est dans la merde – ou qu’on se fout de notre gueule.

Y’a des jours, je me demande si les gens qui sont responsables de la veille musicale dans 70% des gros labels sont pas morts ou enfermés dans des endroits où on ne les nourrit qu’au pain et à l’eau – et que par conséquent, ils essaient de nous faire payer.

Ce serait pourtant pas compliqué d’aller faire un tour dans les petites salles de concert (j’ai des adresses hein, si vraiment ils veulent des pistes), ou de passer deux ou trois heures à fouiller un brin les bas fonds de YouTube ou de Dailymotion pour trouver quelques bricoles qui, à mon sens, méritent qu’on tire un peu le projo pour leur faire un peu de lumière. Bon, bien sûr, ça se fait déjà en Angleterre et aux USA, même que ça donne des trucs sympa comme Lilly Allen ou Adele.

En France, on a essayé, ça a donné Grégoire. Moi, j’ai pas trop bien compris.

Tu me diras, en réfléchissant un peu (ou pas), les USA et le reste ont leur Christophe Maé, mais ils s’appellent Taylor Swift ou Miley Cyrus. Alors moi, tout comme l’Arabe (qui l’a écrit bien mieux que moi), je me demande par quel truchement un programmateur musical de radio peut passer ce genre de truc sans culpabiliser. Est-ce que ça vient des maisons de disques qui n’ont que ça à proposer ? Est-ce que ça vient d’eux qui nous prennent vraiment pour des cons ? Non parce que sinon, on veut bien passer un coup de main hein. Je suis affligé par cette dictature radiophonique généraliste qui supprime peu à peu le moindre résidu de curiosité au sein de son panel d’auditeur. Je suis affligé par cette tendance qui colle (malgré elle – auquel cas, c’est très grave) des oeillères sur les tempes de chacun de nos gamins, des oeillères tellement énormes qu’ils n’auront certainement jamais la chance d’écouter un Sufjan Stevens ou un Alain Bashung. En fait, je suis pas affligé.

Je suis juste triste. Triste de voir que maintenant, un chanteur ou une chanteuse doit être marketé si il veut vendre. Triste de constater cette espèce d’hypocrisie crasse de certaines maisons de disques qui produisent bouses sur bouses pour assurer les finances. Quand je parle de bouses, je constate. Quand j’entends Emmanuelle Seigner ou d’autres, j’ai juste l’impression qu’on se fout de ma gueule (les rimes en -ingue successives qui puent le Larousse des synonymes, ça va deux minutes quoi – même pas en fait, deux minutes, c’est long pour une chanson).

Alors ce soir, j’ai décidé de faire un peu votre boulot, les veilleurs musique. J’ai été chercher dans l’Internet deux ou trois trucs, qui à mon sens, mériteraient bien plus que certains d’être mis sur le devant de la scène – des gens honnêtes, qui font de la musique pour leur plaisir et qui font ça simplement.

Pousse un peu le son, çe sera beaucoup mieux.

Publicités

6 réponses à “Lizzy, Marques, Raimundo et les autres…

  1. On m’informe que c’est Keren Ann qui a écrit la chanson d’Emmanuelle Seigner.
    Je ne suis qu’étonnement et déception.

  2. Taylor est moins agressive aux oreilles que Christophe Maé. C’est plat, et sans talent, j’accepte, n’empêche qu’en fond sonore dans un supermarché, entendre Taylor ne me posera aucun problème, alors que l’autre Martichon, beaucoup plus.
    Pour Miley sa voix est insupportable, ses chansons sont estampillées Disney (dc musiques et paroles qui résultent d’études de marché plus que de talent artistique), mais the Climb est une chanson efficace (en imaginant une interprète qui saurait vraiment chanter)

    • Je peux pas vérifier qu’elle est « moins agressive » (j’ai pas envie surtout, huhu).
      Et Miley Cyrus, c’est un peu l’archétype du vide pour moi.

  3. j’écoute régulièrement les charts US et UK pour me tenir au courant des modes et de ce que mes lycéens vont entendre et chanter dans 2 semaines. Tu ne risques pas de saigner des oreilles à entendre Taylor (j’ai dit entendre, hein, pas écouter avec attention)

  4. Pingback: Tout vient à point… « Route de nuit…·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s