3 minutes 34 secondes.

Chut.

Idir est un artiste kabyle. Il a 60 ans. Sa carrière a commencé dans les années 70, comme ça. C’est un type simple et discret, qui jouit d’une énorme réputation dans le milieu de la « Musique du monde » (je trouve ça débile comme appellation, c’est de la musique, point). Idir a eu l’occasion de collaborer avec toutes les générations d’artistes, de Goldman à Wallen en passant par Noa et Alan Stivell.

3’30 ». Dense.

Publicités

13 réponses à “3 minutes 34 secondes.

  1. J’avais entendu cette chanson, par hasard, à la radio, la nuit, il y a environ 2 ans je crois, et je m’en souviens encore, elle m’avait marquée.

  2. HAN ! Idir chez toi, sublime !
    Je suis over-fan de ce mec, je l’ai vu à l’occasion d’un petit show à Nancy l’année dernière et ce fut magnifique.
    Et il est super sympa en plus.
    Il a sourit et m’a répondu que le plaisir était pour lui quand je l’ai remercié de faire des chansons qui parlent aux gens comme moi, à ceux qui sont nés avec deux identités et qui, malgré un caractère et une personnalité bien faits, ont parfois l’impression d’être perdus entre deux mondes. Dont un qui reste éloigné, qui est celui des générations antérieures, et dont l’appel se fait parfois ressentir. « Vos morceaux réveillent en moi une douce nostalgie, merci pour ça » avais-je conclu.
    Idir pour moi c’est des morceaux sublimes comme « A Vava Inouva » ou « Pourquoi Cette Pluie », et des après-midi en famille passées à danser autour d’une tasse de thé dans le jardin de mon père. Je suis donc super heureux de voir que tu en parles, merci copain.

    P.S. : Le texte de cette chanson est de Grand Corps Malade.

    • J’aime beaucoup cet homme là pour l’humilité, la simplicité et l’honnêteté qui se dégage de tout ce qu’il fait.
      Pourquoi cette pluie. Le texte est magnifique et la mélodie est tellement simple, c’est presque trop facile.

  3. Sous le coup de l’émotion, j’ai parlé de Goldman, Alan Stivell et Noa dans un même post.
    Je te présente donc mes excuses, lecteur.
    Je comprends l’épreuve que ça a du être.

  4. Tu sais, j’avais écouté cette chanson un soir, et ça avait ouvert un robinet, quelque part, au fond. Et j’avais pleuré toutes les larmes de mon corps, toutes les blessures que je n’avais pas dites. A croire que j’en avais à nouveau besoin, parce que là, c’est un peu dur d’écrire ce commentaire avec mon cœur aussi serré que maintenant. Merci. Encore une fois.

  5. Pareil, j’ai du arrêter la vidéo dès que j’ai reconnu cette chanson, j’ai un début de larme à l’oeil… Parce que je suis coupée en deux moi aussi, ça me parle trop tout ça…

  6. toutes les chansons que tu publies sur ton blog me donnent des frissons, ton style d’écriture est génial, cette musique me fais rêver. Merci

  7. Oh!!! ton billet m’a donné envie de ressortir mon unique CD d’Idir (identités), où il chante avec d’autres artistes.
    J’aime beaucoup cet homme, merci de me l’avoir rappelé.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s