Jean-Baptiste Poquelin, Roger Doliprane, Albert Lexomil et leurs illustres compères.

J’ai pas été trop bavard ces derniers jours, je sais. Mais j’ai une excuse. J’étais mourant, coincé au fond de mon lit avec fièvre venue de nulle part (ah si, peut-être de la visite d’un parc bruxellois à minuit plein vent)(on est vraiment con quand on est jeune) et une certaine gerbance (à propos de laquelle je t’épargnerai les détails, parce qu’on est lundi).

Ce week-end fut pour moi l’occasion de tester un adage célèbre en Belgique, qui doit faire une truc du genre:

Si tu dois tomber malade, gère pour que ça se déclare avant le samedi. Et de préférence, AVANT midi.

Ouai. La Belgie, c’est un pays maudit si ta crève se déclare à 11h50 un samedi matin. En effet. Toutes les pharmacies ferment à midi le samedi, et ce pour le reste du week-end. Après, t’as gagné une partie de gratuite de « Celui qui trouve la pharmacie de garde en premier a gagné » (celui qui arrive à y aller, c’est une autre histoire)(c’est bien connu, la pharmacie de garde est de toute façon TOUJOURS trop loin de chez toi).

Photo prise ici

Aux grands maux les grands remèdes, je me suis trainé jusqu’à la douche, habillé décemment, et je suis allé m’échouer au supermarché – tel le lamantin qui attend la marée. C’est toujours quand ça doit pas te tomber sur le coin du pif, que ça se produit ce genre de truc. Frigo vide. Grosse guigne. J’ai mis 1h30 pour faire 600m aller-retour.

Week-end en slow-motion en fait.

Alors je sais pas pourquoi, mais je me suis dit que j’allais me mettre aux graines et que j’allais aussi arrêter de fumer par la même occasion. Comme ça, d’un coup. On verra bien si je tiens le coup. Je suis d’ailleurs ouvert à toutes suggestions hein. Ça fait 3 jours que j’ai pas touché à une clope, et je ne me suis toujours pas rué, tel le blaireau hivernal hypolypidique, sur quelque type de bouffe que ce soit. Je suis presque fier.

Ensuite le dimanche, j’étais vachement plus frais parce qu’il y avait les Molières dans le poste et que le directeur artistique de mon festival de théâtre préféré (avec qui je partage une passion sans borne pour ces gens qui chantent des chansons devant leur caméra déguisés en pute des bas fonds, exposant leur exploits sur YouTube à la vue de tous, un peu à la manière de Pierre Billon) qui était nommé plusieurs fois – pour une pièce que j’ai pas vue pour cause de Montréal et que je ne verrais pas pour cause d’emprisonnement en Belgie, mais à propos de laquelle je n’ai entendu que du bien (en même temps… ça m’étonne pas, je garde un souvenir plutôt ému de sa mise en scène d’Antigone il y a 3/4 ans).

Bon je t’arrête tout de suite. J’ai pas live-twitté les Molières parce que c’est quand même vachement moins drôle que les Césars et terme de potentiel foutage-de-gueulistique. Jeanne Balibar n’officiant pas pour les Molières, tu te seras bien fait chier. On se souviendra quand même des récompenses de l’immense Laurent Terzieff (dont le faciès me terrorise, j’y peux rien), de la drôlissime Claire Nadeau, du classieux Henri Courseaux et de la belle Dominique Blanc (l’ultime valeur sûre  – je pense que les metteurs en scène doivent se l’arracher). Mais quand même, Molière en carton à l’huissier, qui s’est bien raté dans les enveloppes et qui a failli offrir à Marie Drucker l’opportunité de faire sa première Vanessa Paradis.

Sur ce, j’ai une clope à pas fumer, du quinoa à égouter et une chambre à ranger.

Je te laisse avec Paloma Faith. Avec toutes les clopes que je fumerai pas, je pourrais peut-être retourner à New York moi, tiens.

PS: je précise bien évidemment que Doliprane et Lexomil n’ont rien à voir avec Poquelin, pour ceux qui auraient lu ce titre d’un mauvais oeil…

Publicités

12 réponses à “Jean-Baptiste Poquelin, Roger Doliprane, Albert Lexomil et leurs illustres compères.

  1. Mon Poulet!
    Tu me vois fort marri tes mésaventures mmmmh… Locales.
    Voilà. C’était juste pour faire mon premier com depuis mon iPad.
    Mais je compatis vraiment, sinon…

  2. Tu oublies un truc. La pharmacie de garde quand tu la trouves elle est parfois fermée. Parce que tu as beau défoncer la sonnette comme une tarée la dame qui en a rien a foutre que tu sois malade et préfère mater dechavanne ou se faire un film de boules west allemand (les pharmaciens sont des gens pervers. C’est bien connu ;)) elle fait genre mais non je suis pas la et pourtant ELLE EST LA ( ça se lit que c’est une vraie anecdote ?)
    sinon pour la clope préfère la pipe.
    C’est bien connu que la pipe c’est moins nocif c’est une question d’avaler en fait.
    Hop hop

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s