Un petit jeu sans conséquences.

Par où commencer.

Bon, comme tu le sais, je suis parti à Paris ce week-end, retrouver ma bonne vieille France – son demi de blonde à 7 euros, sa merveilleuse ligne 13, ses japonais – et une bonne grosse bande de connards rencontrés pendant deux ou trois moments de gêne, il y a de ça maintenant un an (oui que le temps passe vite).

Nous avions rendez-vous dans ce qui devient peu à peu un haut lieu gênien histoire de manger quelques bières, parler du temps qu’il fait et dire du mal de Marion Cotillard. Tout le monde s’est pointé (sauf les absents, pour cause évidente) et puis comme la première fois, le bloguisme a refait dans le joli. Des groupes se sont formés, déformés – chacun a pris sa place comme de fait. De bière en bière, de cocktails préparés spécialement pour l’occasion, on a tous commencé à discuter, histoire de découvrir un peu nos vies de la vraie vie.

Comique comme d’habitude de rencontrer des gens avec lesquels on échange depuis près d’un an, comprendre aussi que l’on se connait vraiment sans se connaître, aussi bien à travers nos blogs respectifs, qu’à travers nos commentaires. Bien sûr, il y en a certains que l’on connaît plus que d’autres mais il y a toujours en toile de fond cette espèce de bagage commun. J’ai pas peur de dire que certains d’entre eux m’ont complètement redonné envie d’écrire et que c’est certainement sûrement un peu à cause d’eux que je me suis vraiment lancé dans l’aventure bloguistique avec toutes les jolies conséquences que ça a pu avoir jusque là. C’était donc vraiment spécial de rencontrer certains de ces gens-là en même temps et c’est pas sans stress que je me suis pointé.

Tout s’est bien passé, ça causait musique, cinéma, vraie vie de la vraie vie, bloguisme, avatars (ressemblance ou pas, éternel débat), tout s’est fait comme ça, assez naturellement.

C’est pour ça aussi que je voudrais remercier nos 4 connards, au nom de mon moi-même et de sûrement pas mal d’autres. Ouai. Parce que même si la Meuf et les trois autres ne réalisent pas du tout l’impact que ce blog a eu sur certains d’entre nous, je peux vous dire que de jolies choses en sont sorties depuis un an. Parce que je pense que de vraies amitiés sont nées, de vraies rencontres, pleines de réflexions, d’humour, d’écoute et de partage autour de ce blog et de la communauté qui s’est peu à peu créée.

Nous ne nous serions jamais rencontrés. Jamais. Nos âges, les milieux dans lesquels nous gravitons, nos situations nous auraient certainement mis sur des chemins différents. Et puis finalement, comme un pied-de-nez à cet espèce de déterminisme social indiscutable, de jolies choses se créent, prennent racine et donneront bien ce qu’elles donneront. Je suis content de vous avoir croisé, vous tous.

Bon sinon, je peux quand même te dire que:

  • Le Velu l’est.
  • L’escroc l’est. Aussi.
  • Peuleuleu ferait un beau couple, si sa carrière solo lui prenait pas autant de temps.
  • Grand Lion est très décevant capillairement parlant mais c’est quand même l’homme le plus drôle du monde.
  • La Meuf clignote, mais je ne peux pas te dire d’où.
  • Docds n’est pas celui qu’on croit.
  • Roro ne se nourrit pas exclusivement de soupe aux algues.
  • Lulu est à peu près aussi moche que je suis bon en bricolage.
  • Le Juif fait des nuits de 19 heures (non c’est faux).
  • Le Branleur ne l’est pas tant que ça.
  • La Minette n’est pas venue.

Je résiste pas au plaisir de te repasser ce génial morceau.


Publicités

67 réponses à “Un petit jeu sans conséquences.

  1. Très cher Henri, je suis moi aussi ravi que nous ayons pu partager quelques caresses pileuses.

    • pas « si velu », plutôt « velu toutes proportions gardées ». Mais il y avait une concurrence féroce ce soir là.

  2. Des fois l’insomnie a du bon, ça permet de trainer sur wordpress, et du coup d’en découvrir un peu sur les 4 (fantastiques)/connards et leurs fidèles commentateurs…
    Certes on n’en apprend pas tant que ça, mais on peut redire combien on apprécie de les lire et qu’on n’est a priori pas prêt de s’en lasser…
    Longue vie à tous 😀

    • Clairement.
      Non parce qu’après le danger à fouiner sur WP, c’est un peu de tomber sur la 44ème section SS de Normandie, des philosophes sociopathes ou Parajules. Cafépeur.

  3. Cette soirée était belle comme du papier crépon.

    Mais par contre, je ne mange que des algues. Cette pizza était une illusion faite pour te rassurer.

  4. 1
    con bourrage Riton, la Belgiquie ne te mérite pas.

    Et si on tuait les Bisounours qu’il y a en chacun de nous et qu’on recommençait à puter comme des vrais connards?
    Parce que t’es bien gentil Riton, mais t’es le vieux le plus jeune que je connaisse..

  5. Je déteste encore plus avoir procrastiné sur mon mémoire et ne pas avoir pu prendre ce week end pour monter tous vous voir.

    C’est pour ça qu’il faut tous venir à notre anniversaire en septembre.

      • Enfin mon Ripit’, on monte à Paris tout qu’on vienne, rapport à sa situation stratosphérique par rapport aux Régions. Tu me déçois un peu là ! Moi j’ai hâte de descendre à Strass le 11 septembre pour le beursday of the year !

      • C’est mon côté « upstairs / downstairs ». London staïle.
        Tu fais la bringue avec tes potes terroristes à Strass? Put1 c’est über concept, j’adooore.

  6. Je suis quand même un peu déçue que Docds, PDT, le Lion, Roro, Bernique et le velu aient dû laisser leur couvre chef au vestiaire.

  7. J’aurais bien aimé être là, le temps était de la partie en plus (oui, c’est complêtement inintéressant ce que je dis, et alors?)

  8. Bon alors un petit commentaire en mode Bisounours et après je redeviens moi-même, promis.
    Merci Henri pour ce post et merci d’avoir révélé à la terre entière que je clignote d’un endroit qu’on ne peut dévoiler.
    Les apéros qui durent deux jours c’est bien, mais sans Nutella à volonté c’est mieux.
    Vous me manquez.

    • Je crois que je vais finir Sciences Po par le CNED et je vais venir habiter à Paris, genre définitivement.
      Je suis arrivé au bureau ce matin et j’aurais même pu raconter mon week-end à la femme de ménage from Hell tellement j’étais joie de ces bons moments passés avec vous tous.

      Je suis arrivé au bureau ce matin, et ça fait grave chier.

  9. MonPoulet,
    Pas mieux! (sauf peut être pour le Velu qui de ce côté est plutôt une arnaque)
    J’ai eu le sentiment de ces soirées un peu magiques où tu passes de groupe en groupe avec à chaque fois un plaisir et une envie de partage non dissimulés, et quand tu rentres chez toi, t’as une grosse banane (un sourire, entendons nous…pour le reste et la partie orgie, je suis rentré trop tôt et vu votre discrétion sur le sujet, m’imagine le pire…)
    Pour en finir avec le mode Bisounours, je me demande si et surtout avec quels délices outrancièrement bitchy les Connards auront débriefé ces 2 jours…

  10. Aucun commentaire à faire, si ce n’est que les New Pornographers passent à Bxl ce soir (et que je suis en rage, d’avance, de ne pouvoir y aller, grrrr) !

  11. Je regrette simplement d’avoir été si fatigué. Mais ouais, c’était chouette, même si je viens de perdre mon privilège d’être un des très rares membres Platinium à avoir rencontré tout ce beau monde IRL.

    • Je suis la pire des bites en bricolage. Genre monter une étagère au boulot ma pris à peu près 7 heures (étalées sur deux jours, tellement je déteste ça).

  12. Pingback: Route de nuit « Novaïa Zemlia, un Carnet de Route·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s