Sur les routes du Colorado.

Alors que j’étais gentiment en train d’essayer de pas taper mon rapport de stage cet après-midi, j’écoutais Spotify (que j’ai honteusement hacké depuis la France par un stratagème on ne peut plus archaïque dont je suis on ne peut plus fier). Et sur Spotify, quand tu le payes pas, ben t’as les pubs.

Et crois-moi, les pubs Spotify, c’est de l’art contemporain. En fait, c’est un peu comme les pubs normales, mais en pire. Genre en ce moment, y’a une pub pour Peugeot qu’est tellement ridicule que c’est à se demander si c’est pas un message d’alerte de la part des créas de pour nous dire qu’ils sont enfermés dans des endroits où on les nourrit au ciment. Et puis bon, globalement, les pubs au milieu de ta playlist, t’aimes pas trop. Parce qu’entre deux morceaux d’Arno, une pub pour le nouveau David Guetta, c’est globalement un coup à égorger un essaim de lapins nains.

Mais bon.

Alors parce que tout peut arriver, je suis tombé sur une pub qui avait un fond sonore pas trop dégueulasse. S’est donc passé ce qui devait se passé à un moment où à un autre. J’ai cliqué. Ouai. Et là, je suis tombé sur une chanson que j’ai écouté en boucle pendant toute l’après-midi.

C’est une petit blonde toute fine, bardée de tâches de rousseur, qui a grandi dans l’Illinois tout comme Sufjan Stevens. Elle a l’air complètement dingue, scotchée à sa guitare, chantant à se décrocher la mâchoire. Cette fille là-bas sent bon l’été, le sable et la route des vacances. Elle a aussi ce petit quelque chose des chanteuses comme Constance Amiot qui laisse penser qu’elles ont écumé le désert du Colorado dans un vieux truck sans bouffer ni dormir. Elle s’appelle Lissie, elle a la tête des filles qui foncent tête baissée sans vraiment trop se poser de questions. C’est frais, ça ressemblerait presque à du Stereophonics dans l’esprit. J’aime bien. Bon après, honnêtement, j’ai pas trop écouté le reste de l’album parce que j’ai vraiment peur d’être déçu, mais je me risquerai peut-être un de ces jours et je te dirai.

En attendant, je te laisse profiter de ce joli live merveilleusement filmé. Des couleurs lavées comme il faut et ça sent bon le road-trip. C’est exactement le genre de morceau que j’aime pour l’été parce que ça sent bon la liberté, le voyage et le je-m’en-foutisme. Tu montes dans la voiture, t’allumes l’autoradio et tu enlèves ta montre. Là, c’est les vacances.

Et toi alors ?! Ton morceau de début de vacances, tu balances et je fais une playlist !

Petit extra: Rejoins la voiture sur Facebook, c’est un clic et c’est ici !

Publicités

15 réponses à “Sur les routes du Colorado.

  1. hem, dur de choisir….

    Kentucky Pill, Johnny Flynn
    Ou tighten Up, the black Keys
    ou bien plus ancien mais ça marche toujours

    Heroes, David Bowie

    (et en special guest, Second category, The Tellers)

    (je sais t’as dit un, j’en mets 4, m’en fiche, je fais ce que je veux j’suis une AC)

  2. et j’ai failli oublier. PAs d’été sans Marvin Gaye… let’s get in on (ouais je sais oh hein ça va)

    • Alors pour être honnête, selon moi ça ressemble à George Michael en pire (c’est déjà plutôt une prouesse – de faire pire que George Michael) mais bon, si c’est ton truc, je note.
      Et bienvenue dans la voiture !

      • Arrrghhh. Heureusement que je ne suis pas (trop) susceptible. Mais bon, Paul Weller, le leader reste un excellent songwriter, alors peut-être que tu préfèreras certaines des ses prods en solo où lorsqu’ il chantait dans The Jam:

        Sinon, merci pour l’ invitation à bord, mais je sens que je si je continue à proposer trop de guimauve, je vais me retrouver vite fait bien fait abandonné sur la première aire d’ autoroute.

  3. Je préfère vraiment The Jam ouai, je sais pas.
    Et sinon, on se prend pas la tête hein. Ici on discute, on partage, tout ça, on est d’accord ou pas, c’est pas grave. On va pas commencer à faire dans le sectarisme hein.
    Et puis au moins t’as des trucs à proposer !

  4. Tamacun, de Rodrigo et Gabriela. Parce que c’est l’Espagne et que je ne peux plus envisager l’été sans penser à l’Espagne…
    (et les pubs Spotify en espagnol, au milieu de Bashung, pareil, je sursaute à chaque fois).

  5. Je sur sur like cette nana.
    Chanson de l’été… ? Je dirais Just a boy d’Angus et Julia Stone (parce que l’Australie ça a quand même l’air chouette…) et Burn Down The System de Collie Budz qui malgré son titre moisi envoie du pâté et des cornichons. Mais je suis pas sûre que tu aimes ce style-là.

  6. Ma chanson de l’été (et de toute l’année), ça pourrait bien être celle là, parce que Elliott Smith quand même, et Either/Or (quel poète cet Elliott, et quel talent !)

  7. Parce que pour moi l’été est synonyme de calme et de douceur.

     » Don’t want you to wake up » Teitur

    Beaucoup plus ancien  » Songbird » fleetwood mac, quoique je j’aime aussi la version Rosie Thomas.

    Et enfin « True colors » version Ann Brun que j’écoute, réécoute, reréécoute sans fin.

  8. +1 pour Tighten Up des black Keys. L’album Brothers en entier est pas mal du tout..

    Lissie c’est pas mal, belle voix quoi..
    Sinon, ma chanson de l’été actuelle (enfin, surtout celle que je viens de chanter toute la semaine, la jeunesse est folle que vouslez vous), ce serait I’m A Lady de Santogold (remix de Diplo) :

    Enjoy !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s