Chanson pour dire du bien.

J’avais promis de te parler de Monsieur Olivier et de son blog. Monsieur Olivier, je l’ai découvert par le biais de ma copine Nath sur Twitter. On ne se connaît pas, on ne s’est jamais vu, on a un tout petit peu échangé, mais pas tant que ça. Et pourtant. Je sens chez ce Monsieur un truc particulier. Je t’explique. Monsieur Olivier a un blog avec plein de musique dedans. Et Monsieur Olivier invite souvent des gens à écrire chez lui pour parler d’une chanson, d’un contexte, d’une madeleine ou de quelque chose comme ça.

Plusieurs fois, j’ai eu l’occasion de lire certains de mes amis chez lui et à chaque fois, il s’est produit quelque chose de particulier. L’atmosphère qui règne chez Monsieur Olivier est tranquille, mais suffisamment sophistiquée pour être intéressante. Monsieur Olivier a une façon d’écrire sur la musique qui me parle particulièrement. Ne serait-ce que par ce qui se dégage des titres de ses billets. On sent chez lui une intelligence émotionnelle qui se fait souvent rare dans la blogosphère. Monsieur Olivier parle de musique comme de jalons d’une existence qui pourrait être la mienne ou la tienne, avec les rires, les larmes, les références et les ancrages. J’aime terriblement ça parce que quelque part, je pense que je suis un peu jaloux de sa manière d’aller à l’essentiel en musique. J’ai l’impression que chacun des morceaux sur lesquels il écrit est plus ou moins une évidence.

J’ai aussi l’impression d’une naïveté. La naïveté des grands enfants, de ceux qui ont encore 15 ans sans vraiment réfuter le fait d’avoir grandi, d’avoir fait des enfants ou d’avoir un métier. La seule personne que je connais et qui me fasse immédiatement penser à lui, c’est Nath et c’est normal.

Monsieur Olivier recueille des Useless Playlists qui sont bien sûr tout sauf useless. Elles sont remplies de madeleines, de souvenirs et d’émotions à venir. Parce qu’en fait, sur son blog à lui, chacun des morceaux est destiné plus ou moins à un usage précis. Bien sûr, chacun en fera ce qu’il voudra, mais la façon qu’il a d’en parler ou que ses invités ont d’en parler permet d’envisager de nouveaux angles d’écoute pour des morceaux qu’on a souvent écouté des dizaines de fois (ou pas). Et puis il parle de musique sans prétention. Il y a bon nombre de blogs musicaux illisibles parce que blindés de références qui ressemblent plus à un catalogue qu’à un vrai discours, parce que c’est facile de tomber là-dedans et de faire dans l’étalage. On prend plaisir à lire chez lui parce que le message est clair et immédiat.

Je pense qu’en fait Monsieur Olivier est un jeune vieux encore jeune, avec tout le bagage et la naïveté que ça sous-entend. Nous sommes des êtres paradoxaux. Et bon, tu commences à me connaître. Moi, j’aime bien l’idée.

Le blog de Monsieur Olivier, c’est ici, donc t’es gentil, tu te précipites.

À la manière de Monsieur Olivier, ça, c’est ma Chanson pour dire du bien.

Publicités

4 réponses à “Chanson pour dire du bien.

  1. Pingback: Les tweets qui mentionnent Chanson pour dire du bien. « Route de nuit… -- Topsy.com·

  2. ……………………..

    (je vous aime tousse bande de blogonautes)

    (ce blog me transforme en machine à dire du bien,saynülh :))

    (j’adore cette chanson du tréfonds de mon moi-même)

    (et Monsieur O; il déchire un peu. Tout de même)

  3. Pingback: Chanson pour errer dans les couloirs d’une vieille école primaire. « - Route de nuit -·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s