Quelques nouvelles du front.

Oui, je sais.

Ça fait une semaine. Sache que chaque matin, je t’ai imaginé lecteur, hurlant à la mort devant ton écran, en te demandant ce que je pouvais bien faire des mes soirées pour que tu n’aies pas de lecture pendant le café avant de partir au boulot. Alors, sache que je m’en veux, mais sache aussi que c’était mieux pour toi. Parce que oui, ça fait quasiment quinze jours que je sors tous les soirs, que je rentre à pas d’heure en rampant (et même que j’ai toujours pas oublié le code de l’interphone)(par contre je me suis perdu)(je peux pas être parfait). Bref, t’imagines donc non seulement l’état de mon foie mais aussi ce à quoi aurait pu ressembler la voiture si j’avais écrit en situation éthylliquement embarrassante. J’ai préféré te préserver, tu comprends, hein.

Ensuite, tu n’es pas sans savoir que c’est la rentrée, et que comme toutes ses copines, elle apporte un lot de réjouissances merveilleuses et fleuries qui riment souvent avec Sors-toi-les-doigts-grosse-loque-Dormir-jusqu’-à-midi-ça-sert-à-rien. Donc en ce moment, parmi mes préoccupations les plus intéressantes, y’a : (je te fais une liste parce que je suis gentil)

  • Faire de la spéléo dans ma boîte mail pour retrouver un numéro de CAF fantôme dont je me suis pas servi pendant un an, rapport à ce que je vivais pas trop sur le territoire.
  • Finir par demander à chère Maman de le trouver pour moi parce-que-tu-comprends-je-vais-tuer-des-gens.
  • Finir de remplir le dossier d’APL sans se tromper de cases parce-que-y’a-qu’-un-seul-dossier-et-que-c’est-la-croix-et-la-François-Marie-bannière-pour-en-avoir-un-autre. (Éviter d’avoir une date de naissance qui commence par 06 et qui a dix chiffres, par exemple – parce que je fais ça très bien aussi).
  • Le poster. (Oui parce que ça, je peux oublier, des fois).
  • Aller en cours. Mais on peut pas dire que ça me prenne trop de temps en ce moment, parce que tu vois, c’est un peu la grosse blague pour l’instant – rapport à ce que j’ai qu’un seul TD sur cinq qui fonctionne vraiment et trois amphis de deux heures/semaine (tu peux rire, je te vois).
  • Apprendre mon métier en bossant sur la prostitution animale en Antarctique et plus particulièrement chez les pingouins et l’institutionnalisation du caillou comme monnaie d’échange (ce n’est pas une blague)(les pingouins de l’île de Ross ont des pratiques super cheloues)(c’est pas de ma faute).

Donc comme tu le vois, je m’éclate comme un petit fou et j’espère vraiment que t’en fais autant.

(Je pourrais aussi te raconter que j’ai rencontré Jean Fauque la semaine dernière, que c’était magique-comme-dans-un-rêve, et que je vais pas m’en remettre avant un petit bout de temps, et qu’il faudrait d’ailleurs que ça tarde pas trop parce que je vais finir par rayer tous mes CD de Bashung.) Plus sérieusement, je te raconte pas, parce que j’y arriverai pas tellement c’était émouvant de voir cet homme parler de son histoire, de son rapport à l’écriture et à la musique. Je me suis pas planté, c’est un génie.

Tout ça pour dire que je reviens frais et vaillant avec de la musique, un peu de crimino dans pas longtemps avec une interview, et plein d’autres bricoles qui viendront avec l’inspiration.

Photobucket

Publicités

12 réponses à “Quelques nouvelles du front.

  1. Sachant qu’il ne s’agissait que des pingouins femelles qui s’offraient aux mâles. Posant la question hautement sérieuse de savoir s’il y a aussi de la prostitution homosexuelle chez les pingouins de l’île de Ross. D’ailleurs, si cette île avait un rapport quelconque avec le personnage éponyme de la série télévision « Les Amis » cela expliquerait bien des choses.
    Mais nous verrons cela au prochain « cours ».

  2. J’ai explosé de rire rien qu’en voyant l’illustration du « front »
    Comme c’était au travail j’me suis fais grillée,
    du coup je crois qu’elle va VRAIMENT me virer si je continue de te lire
    Alors stp, laisse tomber, concentre toi sur les pingouins,
    laisse la bagnole sur le bas côté, ça craint rien de toutes manières,
    on n’est pas au Mexique
    🙂
    bisous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s