La Musique de Minuit (10) – par Dimitri

Il avait raison : l’enfer, c’est les autres.

Le travail, la famille, ceux qu’on appelle nos amis.

Le soir, parfois, quand je suis seul et que les interrogations sur mon passé, mon avenir, ma vie, emplissent la pièce obscure et froide – quand je me dis que tout serait plus simple si j’avais pu être celui que je suis et vivre comme je veux sans être victime du jugement, des actions ou du regard pas toujours bienveillant des proches.

Ce que je fais n’est l’affaire de personne.

Dans ces moments là, je ne suis pas seul. Sa voix torturée et rocailleuse qui transperce la nuit me prend directement aux tripes et me réchauffe le cœur. Pendant ces quatre minutes, il me transporte dans un endroit où l’on peut exister comme on l’entend sans subir les quolibets des médisants, sur un son de piano-bar.

Si je veux partager cet extrait avec vous, c’est pour toutes ces raisons et parce qu’il est exceptionnel à plus d’un titre.

C’est un européen contemporain qui joue une musique inventée un siècle plus tôt par des Noirs américains et malgré ça, l’âme de ce blues est restée intacte.

C’est le meilleur guitariste au monde et pourtant il sublime ce morceau sans toucher son instrument, sauf un feu d’artifice à la fin pour rappeler qui est le maître (mais là n’est pas l’important).

Et enfin, c’est Clapton, et s’il ne m’avait pas donné les clefs d’un univers musical il y a de ça une dizaine d’années, la bande son de mon existence aurait été faite de produits de supermarché et là, j’aurais sans doute été perdu.

La Musique de Minuit par Dimitri

Ce texte n’aurait pas pu mieux convenir à l’humeur du moment. Je suis Dimitri sur Twitter depuis un petit bout de temps et en général, j’aime bien ce qu’il dit, sa façon de voir les choses et de parler aux autres. Je pense pas que Dimitri soit différent sur Internet ou dans la vie, un peu comme Yogiimise. Y’a des gens qui respirent la sympathie, l’honnêteté et la franchise – c’est comme ça. J’aime bien cette musique de minuit parce que c’est quelque chose vers lequel je ne serais jamais allé spontanément et pourtant je comprends ce que Dimitri a voulu dire. Je comprends ce que représente cette espèce de piano-bar décadent pour lui. Ce morceau d’Éric Clapton, c’est le genre de bricole qu’on mettrait comme ça, à la fin d’un film-un-peu-triste-mais-pas-trop-parce-qu’on-sait-que-tout-ça-c’est-absurde.

J’aime bien l’idée.

Publicités

9 réponses à “La Musique de Minuit (10) – par Dimitri

  1. Je suis grossièrement inculte dans tout ce qui touche de près ou de loin à la musique. C’est pour ça que j’aime bien La Musique de Minuit.
    Les gens m’éduquent discrètement.

  2. La musique, on célèbre tout en musique, nos joies, nos peines, elle nous accompagne à chaque moment de notre vie, on en écoute des tas et on se dit mais mince, elle a été écrite pour moi! C’est mon histoire qu’il (ou elle) raconte!

    Merci pour ce double partage. Il est une occasion pour nous d’apprécier l’immense talent de Clapton et d’avoir accès à une facette plus intime de ta personnalité, celle des sentiments, des ressentis et à un bout de ton histoire.

    Au plaisir d’écouter d’autres magnifiques morceaux.

  3. J’adore.
    Je ne connaissais pas cette vidéo. Un son pareil produit par un mec qui ressemble plus à un geek qu’à un zicos avec ses petites lunettes, son t-shirt en sac et sa silhouette dégingandée…
    Merci, encore une fois.

  4. Merci pour vos commentaires, si j’ai réussi à faire « passer » quelque chose à travers ce petit texte, c’était là mon but. Je ne serais rien sans la musique en général et ce genre de musique en particulier, et ça me touche d’arriver à vous le faire ressentir.

  5. j’ai lu, j’ai écouté…Et puis Clapton quoi… clapton… Y a eu de ses chansons que j’affectionne particulièrement, surtout la nuit, dans les moments de vide et de manque. Ça doit être un des rares chanteurs qui magnifient et transcendent vraiment solitude et douleur.
    rien que pour ça, j’ai envie d’appuyer mon épaule contre la tienne Dimitri, un soir, tard dans la nuit, et juste écouter. tranquilles. Merci pour ce joli moment.

  6. Merci à tous.
    Et merci à Dimitri pour la confiance. C’est plaisant de pouvoir montrer aux gens combien vous êtes géniaux.

  7. il y a quelque chose de magique dans ce morceau. un truc qui efface l’amertume, le génie dans sa voix et son charisme. Merci de l’avoir partagé.

  8. J’ai découvert Eric Clapton trop tard, avec son Unplugged. J’ai pris une grosse, GROSSE claque à l’époque. Et mon père m’a raconté (je ne sais plus si c’est vrai) que les Stones l’avaient sorti de la drogue parce qu’ils croyaient à son génie. Un coup de pied au cul, une bonne cure et c’était reparti. Je remercierai jamais assez les Stones pour m’avoir offert Eric Clapton.

    Merci Dim !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s