Pleins phares sur… les filles d’avril

Pleins phares sur… c’est le nom de la nouvelle rubrique de Route de Nuit. L’objectif ? Continuer à faire de ce blog l’endroit qu’il doit être, c’est à dire un lieu de découverte dédié à la musique, aux disques et aux artistes.

Dans cette rubrique que vous retrouverez le plus régulièrement possible, vous pourrez lire de petites chroniques consacrées à des disques déjà sortis ou qui sortiront sous peu, les écouter avec des liens, des vidéos, et d’autres bricoles en tous genres. On commence cette fois-ci avec les filles d’avril si chères à Laurent Voulzy, et ce pour des raisons que j’ignore. Allez, c’est parti.

________________________________________________________________________________________

Erica Buettner – True Love and Water (04/04/2011)

Premier album pour cette américaine originaire du Connecticut, qui ne devait rester à Paris qu’un an, le temps d’un voyage scolaire. Tombée amoureuse de l’endroit, elle y a passé ces cinq dernières années. Cette voix chaude et cristalline posée tantôt sur une guitare sèche ou un banjo est riche de ces vieilles icônes folk qui faisaient des miracles avec rien. Erica Buettner vient d’ailleurs, d’une autre époque. Sa musique n’est pas nécessairement percutante, mais elle est profondément simple, intense et apaisante. Un éloge fait à la justesse et à la lenteur, qui n’est pas sans rappeler Scott Matthew ou Piers Facini… (Under the Radar à écouter d’urgence).

_________________________________________________________________________________________

L (Raphaële Lannadère) – Initiale (04/04/2011) – (Tôt ou Tard)

Un deuxième album signé chez Tôt ou Tard (le label de Patrick Watson, Robin Leduc et JP Nataf). Son univers rappelle évidemment celui de Babx, ce qui n’est pas étonnant puisque les deux individus se connaissent et travaillent ensemble de longue date. Ils ont en commun cette diction si particulière, ces plans séquences un peu perchés et l’atmosphère légèrement burlesque qui se dégage de leur musique. Ce disque conjugue joliment extravagance et folie douce, pendant que d’autres s’enlisent soit dans une forme de m’as-tu-vu pas franchement intéressante, ou au contraire dans une platitude sans limite. Un chouette album à écouter sur Deezer.

_________________________________________________________________________________________

Alina Orlova – Mutabor (11/04/2011) – (Fargo)

Vous avez forcément déjà au moins lu son nom si vous êtes un lecteur assidu, au mieux vous l’avez déjà écoutée. Inutile donc de vous dire combien cette jeune musicienne lituanienne est sans aucun doute une des plus belles surprises de 2010/2011. Si son premier album se faisait déjà l’augure de très belles choses (on se souvient forcément de Lijo), Mutabor ne fait que confirmer l’exceptionnel talent d’Alina Orlova. Il y règne une spontanéité et une euphorie des plus plaisantes. Presque bestiale, sa voix bouscule, emporte, violente mais émeut aussi. Mutabor est très bien équilibré laissant place tantôt à des balades slaves endiablées, ou à des complaintes aussi belles que bouleversantes. Même si nos oreilles n’ont pas nécessairement accès au lituanien…


Publicités

5 réponses à “Pleins phares sur… les filles d’avril

  1. Donc je disais : Je suis très contente d’apprendre dans ces lignes qu’Alina Orlova a sorti un nouveau disque puisque j’avais adoré le premier. Je suis aussi intriguée par la chanteuse dont tu parles en premier, j’irai écouter. Par contre, concernant L, malgré les louanges générales, je reste encore perplexe.. Je ne suis pas sûre d’aimer… En tous cas je salue cette nouvelle rubrique !!!

  2. Alors, gourdasse que je suis, je n’avais pas vu qu’on pouvait écouter la donzelle Erica Buettner, ce qui est désormais chose faite, et je suis instantanément sous le charme !!!!! J’adore, tout simplement. Et là je te dis un immense merci pour cette découverte !!! Quelle voix ! Si tu as visité mon blog, tu comprendras qu’on est en plein dans ce que j’aime : au croisement entre Sarabeth Tucek, Emily Jane White…
    Youpi un disque à écouter cet aprème !!!!

    • J’ai été voir oui ! Gros faible pour Karen Dalton évidemment, ça fait toujours plaisir de croiser des gens qui l’écoutent encore.
      Sinon, le deuxième d’Alina Orlova sera probablement dans mon Top 2011, c’est une merveille…

  3. Un travail formidable de votre part pour nous faire découvrir des talents , des couleurs et des sonorités, d’ici ou d’ailleurs , cela sent bon la liberté et l’indépendance,hors des canons et du  » bon goût « , ou de tout autre formatage pour cerveaux étriqués .
    Bravo , continuez à nous surprendre, nous sommes ouverts !
    Lef

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s