Mes cauchemars magnifiques – McFlee

J’ai parcouru les flancs venteux de montagnes stériles, poursuivi par un monstre invisible.

Je me suis englué dans des marais fangeux, son souffle putride sur ma nuque.

J’ai coulé dans l’eau glacée de lacs noirs, suffoquant dans mon angoisse.

J’ai brûlé dans des enfers d’un feu rouge comme le sang.

J’ai tremblé de fièvre comme un enfant malade qui cherche les bras de sa mère pour un réconfort qui jamais ne vient.

Je suis mort tant de fois pour au matin renaître à peine, comme un phénix contrefait.

C’est mille vies que j’ai vécu, froissé, jeté et bu dans l’espoir de trouver l’amour nu.

Et puis toi.

Et si encore parfois ces cauchemars magnifiques, ces rêves vénéneux, reviennent m’écorcher, tu es là.

par @MisterMcFlee

Publicités

Une réponse à “Mes cauchemars magnifiques – McFlee

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s