La Musique de Minuit (17) – par Caro

Samedi soir. Il est minuit. Et j’écoute le silence.

Je pense à un prof de théâtre que j’ai eu il y a des années. Le premier. Celui qui nous demandait avant chaque cours de nous coucher sur la scène et « d’écouter le silence ». Essaie de dire ça à des gamins de 17 ans pour voir. Au début ça fait rire, comme tout ce qui est un peu gênant, comme si le silence était quelque chose d’obscène ou d’effrayant. À tort.

Faire silence est aussi un acte de générosité, puisque cela revient à laisser de l’espace aux autres (et à soi-même), à créer un espace commun, à vivre ensemble. C’est une invitation. Alors évidemment, tu vas me dire qu’il y a des silences qui puent vraiment du cul. Je suis sûre que tu as déjà deux ou trois bons exemples en tête.

Des silences pesants, des silences méprisants, des silences gênés, des silences angoissants.

Je te l’accorde.

Le silence, t’as parfois l’impression qu’il dure des plombes. Tu n’attends qu’une chose, c’est qu’il se rompe avant qu’il ne t’étouffe. Tu voudrais le remplir, oublier qu’un jour il t’engloutira tout entier.

Respire.

Ce n’est qu’une pause. Ce n’est qu’un soupir.

Il marque le rythme. Il crée l’intensité. Il invite à la communion.

Même dans un silence de mort, il y a de la vie, il y a toujours une musique qui raisonne. La musique de nos pleurs, de nos rires, de nos non-dits, de nos cris de joie, de nos murmures de plaisir, de nos peurs, de nos rêves, de nos remords, de nos amours… de nos vies.  « Everything we do is music », disait John Cage.

La Musique de Minuit, par Caro

Il fallait parler des silences et de tous les éléments qui se cachent à l’intérieur. Ce qui est plus étonnant, c’est que ce soit Caro qui en parle ici ce soir, parce que je crois qu’elle ne l’aime pas, le silence. J’ai tout de suite pensé à cet article en lisant son texte, et au paradoxe qu’il y a dans le fait que la musique colmate les silences, mais qu’elle leur donne aussi du sens. D’autant que le silence de minuit est peut-être le pire.  

Publicités

3 réponses à “La Musique de Minuit (17) – par Caro

  1. ce qui est surtout étonnant,
    c’est de penser que Caro n’aime pas ça, le silence.
    et puis aussi de préférer Le Cri
    au Soupir.

  2. heureusement, c’est toujours intéressant de découvrir la perception que les autres ont de soi-même 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s